Les premiers livres de 2021:

 

livres 2021 1

 

- 21 Rue La Boétie *** : " Vos quatre grands-parents sont-ils français?" me demanda le-monsieur-de-derrière-le-comptoir. Cette question, on l'avait posée pour la dernière fois à ceux qui devaient bientôt monter dans un train, venant de Pithiviers, de Beaune -la-Rolande ou du Vel d'Hiv... et cela a suffit à raviver en moi le souvenir de mon grand-père, Paul Rosenberg, ami et conseiller des peintres dont la galerie se trouvait au 21, rue de La Boétie. Attirée, malgré moi, par cette adresse et par l'histoire tragique qui y est attachée, j'ai eu soudain envie de revisiter la légende familiale. J'ai voulu comprendre l'itinéraire de ce grand-père lumineux, intime de Picasso, de Braque, de Matisse, de Léger devenu paria sous Vichy. Si ce n'est pas follement littéraire, la force du texte est dans le témoignage.

 

- Des Souris et des Hommes ***En Californie, dans les années 1930, deux amis travaillent rudement de ranch en ranch pour gagner modestement leur vie en dépit de la crise économique qui sévit dans tout le pays. George est un homme petit à l'esprit vif qui s'est promis de veiller sur Lennie, un grand gaillard simple d'esprit ayant la fâcheuse manie de se fourrer dans le pétrin. Ces deux amis, que tout oppose en apparence, partagent le même rêve : économiser suffisamment pour posséder une petite ferme et y vivre comme des rentiers. Des souris et des hommes conte l'histoire d'une amitié touchante devenue mythique. Un classique tragique.

 

- L'oeil du Paon ***Héra a grandi sur une île sauvage, au large de la Croatie. À vingt et un ans, elle est envoyée à Paris chez une tante qui la traite comme une étrangère. Mais la jeune femme découvre les charmes de la vie dans la capitale. Alors qu'elle passe ses soirées avec la jeunesse des beaux quartiers, elle se laisse contaminer par le cynisme ambiant. Grisée par ses premiers succès de photographe, Héra ne se méfie pas de ceux qui l'entourent...Un premier roman sensuel et cruel sur l'envers des apparences. Surprenant mais chouette.

 

- Les choses humaines ***: Les Farel forment un couple de pouvoir. Jean est un célèbre journalistepolitique; son épouse Claire est connue pour ses engagements féministes. Leur fils, Alexandre, étudie dans une prestigieuse université américaine. Mais alors que tout semble leur réussir, une accusation de viol fait voler en éclats ce qu'ils avaientsi chèrement acquis. Ce roman puissant interroge la violence du monde contemporain et nous confronte à nos peurs: qui est à l'abri de se retrouver piégé dans un redoutable engrenage? Très bien écrit, on est happé par l'histoire de ce jeune garçon et comment les appaprences vont peu à peu craquer face aux epreuves de ce trio.

 

- Une autre femme ** : Qui n'a pas eu le désir  de déserter sa vie , de tout recommencer ailleurs, de devenir quelqu'un d'autre? Ce qui pour la plupart des gens demeure un rêve, Délia, quarante ans, se décide soudain à l'accomplir. Elle marche sur une plage s'éloignant d'un mari devenu indifférent à elle, de trois enfants pour qui elle n'est guère que la domestique... Et voilà, elle ne sait pas si elle reviendra un jour. Tandis que ses proches se revelent incapables de donner à la police un signalement précis, Délia entreprend de bâtir sa nouvelle vie à une centaine de kilomèrtres delà. Nouveau job, nouveaux amis.... Et puis? Peut-on vraiment trouver sa liberté en s'absentant de soi et du monde? La 4 ieme de couv eétait finalement bien plus alléchante que le roman lui-même. Personnages pas assez fouillés, une histoire qui met du temps à démarrer. Je l'ai vraiment fini pour voir si l'histoire allait décoller...mais non, dommage.

 

- Eldorado ****:  Gardien de la citadelle Europe, le commandant Salvatore Piracci navigue depuis vingt ans au large des côtes italiennes, afin d'intercepter les embarcations des emigrés clandestins. Plusieurs évènements viennent ébranler sa foi en sa mission et donner un nouveau sens à son existence. Dans le même temps, au Soudan, deux frères s'apprêtent à entreprendre le long et dangereux voyage qui doit les conduire vers le continent de leus rêves, l'Eldorado européen. Laurent Gaudé a un vrai talent pour nous faire rentrer dans la vie de ces personnages. J'ai dévoré la 1ere partie; j'ai trouvé la seconde plus décevante. Cela reste un livre assez percutant.