Je n'ai finalement pas lu tant que ça pendant cette période...et pourtant, le 16 mars, j'ai eu le vertige de me dire que pendant cette grande plage de temps suspendu, je pourrais enfin venir à bout de ma (mes) piles de livres à lire....

livres 2020 2

 

- Le bonheur dépend parfois d'un flocon ***: A l'approche des Fêtes, Iris décore sa petite auberge perdue dans la campagne pour accueillir quelques habitués, restés fidèles au fil des ans malgré les difficultés financières de l'établissement. C'est alors qu'une tempête de neige inattendue précipite chez elle tout un petit monde: il y a là Molly, qui écrit des livres pour enfants, en panne d'inspiration. Marcus, le jeune veuf séduisant, a bien du mal à gérer ses deux petites filles. Hannah, qui venait se marier, est surprise de retrouver Luke, son ami d'enfance, qui n'est autre que le petit-fils d'Iris.... Les histoires s'entrecroisent et alors que tout semblait mal parti, cette tempête de flocons va les réunir, et qui sait? Changer le cours de leur vie à jamais. Plus tout à fait de saison (c'est vraiment l'equivalent des comédies de Noël, diffusées à partir du 10 décembre! Mais un vrai régal au début de cette période si anxiogène!).

 

- Devenir***: Dans ses mémoires très attendues, Michelle  Obama raconte son parcours exceptionnel, depuis son enfance dans le South Side de Chicago en passant par les années au cours desquelles elle a dû concilier sa vie d'avocate et de mère de famille, jusqu'aux 8 années passées à la Maison Blanche, où l'ancienne Première dame a su imprimer sa marque tout en soutenant son mari, alors qu'il dirigeait l'Amérique pendant des moments difficiles. C'est une biographie lumineuse, qui permet d'avoir une meilleure appréciation des sacrifices que font les politiques et leur familles pour embrasser un destin hors du commun. Elle ne passe pas forcement sous silence certaines diffcultés, ce qui rend son témoignage d'autant plus réaliste et interressant. Et evidemment bien plus fouillé

 

- Les Autres ***: Théo fête ce soir ses vingt ans et rien ne devrait troubler ce moment de convivialité et de réjouissance. Rien sinon le jeu de société que son frère aîné lui offre, et qui révélera à chaque participant la façon dont les autres le percoivent, menaçant de remettre en cause l'idée qu'il se faisait de lui-même et des sentiments réciproques l'attachant à ses proches. Au fil de la partie, le jeu devient révélateur des secrets de famille jusque là soigneusement occultés par la honte, la déception ou la souffrance ... et nul ne sortira indemne de la soirée. J'adore cette auteure, un peu comme Douglas Kennedy: à chaque livre elle change de style, de narration! Pour celui ci, un découpage en 3 parties assez judicieux ...même si j'ai trouvé la dernière un peu redondante.

 

-Ils ont tué l'école ***: A la recherche d'un métier utile, Marion Armengod, journaliste, se laisse tenter par un poste d'enseignante en Seine Saint Denis, pour des remplacements. Son contrat signé, la désillusion commence. Entre sa responsable qui la promène d'une école à l'autre, d'une ville à l'autre, le nombre alarmant des collègues victimes de burn out, les élèves en grande détresse, les locaux indignes et le dilettantisme de sa hiérarchie, l'auteure retrace ses aventures, tantôt tendres, tantôt dramatiques: celles d'une jeune enseignante qui met ses convictions à l'épreuve et expérimente, avec un regard neuf la réalité du terrain. Ce livre, offert par une amie, mère de professeure des ecoles en ZEP est un vrai coup de poing. C'est effarant de voir comme certains de nos enfants sont accompagnés. Quel genre d'adultes pourront-ils devenir?