Voici le troisième volet de mes livres lus en 2018:

 

LIVRES2018

 

 

* Celle qui fuit et celle qui reste ***: Alors que les événements de 1968 s'annoncent, que les mouvements féministes et protestataires s'organisent, Elena, diplomée de l'Ecole Normale Supérieure de Pise, se retrouve au premier rang. Elle vient de publier un roman inspiré de ses amours de jeunesse qui rencontre un certain succès tout en faisant scandale. Lila, elle, a quitté son mari Stefano et travaille dur dans une usine où elle subit le harcèlement des hommes et découvre les débuts de la lutte prolétaire. Après l'enfance (T1) et la jeunesse (T2), c'est le tome des femmes adultes. Bien sûr, le style est parfois pesant...mais je me suis atttachée à Elena et Lila... et j'attends le dernier tome (en poche) avec impatience, sans aucun doute pour l'été prochain. il paraît qu'il est vraiment très bien... A suivre.

 

*Le Roi disait que j'étais diable ****: Depuis le XII siecle, Alienor d'Aquitaine a sa légende. On l'a décrite libre, sorcière ou conquérante. Clara Dupont-Monod reprend cette figure mythique et invente ses premières annnées en tant que Reine de France auprès de Louis VII. Des noces royales à la deuxième croisade, du chant des troubadours au fracas des armes émergent un Moyen-Age lumineux, qui prépare sa mue et la reconstitutiond'un amour impossible. Le choix de l'auteur de donner alternativement la parole à Aliénor et à Louis VII donnent beaucoup de vivacité...on n'a absolument pas l'impression d'un roman historique. Son nouveau roman (un temps en lice pour le Goncourt...) reprend l'histoire d'Alienor ...mais à l'époque où elle est Reine d'Angleterre...et racontée par son fils Richard coeur de Lion! Je compte bien le lire aussi.

 

* Les garçons de l'été ****: Zachée et Thadée, deux frères, étudiants brilllants et surfeurs surdoués déploient les charmes de leur jeunesse sous l'été sauvage de la Réunion. Mais lété et la jeunesse ont une fin et il arrive qu'elle survienne plus vite et plus rapidement que prévu. Le page turner de l'été! J'ai vraiment été emportée par cette famille dysfonctionnelle...

 

* Le tailleur de pierre***: Un pêcheur de Fjällbacka retrouve dans son casier à homards le corps d'une petite fille noyée. Bientôt on constate que Sara, sept ans, a de l'eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu'un l'a donc tuée avanrt de la jeter à la mer. Mais qui peut bien ouloir du mal à une enfant? Alors qu'Erica vient de mettre leur bébé au monde, Patrick Hedström, bouleversé par son nouveaeu rôle de père, mène l'enqu^ete sur cette horrible affaire. Car sous des apparences tranquilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations: querelles de voisinage, conflits familliaux, pratiques pédophiles dont les origines remontent aux années 1920. J'aime beaucoup de temps à autre me replonger dans l'histoire d' Erica et Patrick et découvrir quel nouveau mystère ils ont à élucider. Des romans noirs comme j'aime.

 

* Chez les Yan***: Yan Lan, l'auteure, a grandi dans la proximité des hommes les plus puissants de la Chine, de Zou Enlai à Deng Xioping... Son grand-père, Yan Baohang, d'abord compagnon de route des nationalistes Chiang Kai-shek, épouse la cause communiste et sera agent secret pendant la Seconde guerre mondiale. Son père Yan Mingfu, diplomate, interprète personnel de Mao pour le russe est le seul temoin vivant des discussions entre Mao et les dirigeants soviétiques. Mais la Révolution culturelle fait basculer la vie de toute la famille Yan: Lan a neuf ans quand les gardes rouges font irruption dans l'appartement famillial. Son grand-père est jeté en prison et meurt sept mois plus tard. Son père croupira dasn une cellule pendant sept ans et demi. Sa mère, Wu Keliang, diplomate elle aussi, accusée d'être issue d'une famille de contre-revolutionnaire, est reléguée dans un camp de réeduction par le travail où elle passera cinq ans avec sa fille. En retraçant la vie des siens, Yan Lan fait revivre un siècle d'histoire chinoise, du dernier empereur à aujourd'hui, en passant par la Révolution culturelle où vient se fracasser son enfance. Comme rarement, le lecteur pénètre les arcanes d'un système devenu fou qui décimera une grande partie de l'élite intellectuelle, économique et politique du pays. Pourtant la Chine s'est relevée, et l'histoire des Yan après la mort de Mao est celle du réveil chinois. Tellement instructif! 

 

* Le chagrin des vivants**: Durant les premiers jours de novembre 1920, l'Angleterre attend l'arrivée du Soldat inconnu, rapatrié depuis la France pour une série d'hommage. A Londres, trois femmes vivent ces journées à leur manière. Evelyn dont le fiancé a été tué et qui travaille au bureau des pensions de l'Armée. Ada qui ne cesse d'apercevoir son fils pourtant tombé au front et Hettie qui accompagne tous les soirs d'anciens soldats sur la piste de danse du Hammersmith pour six pence la danse. Dans une ville peuplée d'hommes mutiques, rongés par les horreursvécues, ces femmes cherchent l'équilibre entre la mémoire et la vie. Mouais...