Et voici la collection hiver,

collectionhiver

 

* Miniaturiste ***: Nella Oortman n'a que 18 ans ce jour d'automne 1686, où elle quitte son petit village pour rejoindre son mari à Amsterdam, Johannes Brands. Homme d'âge mûr, il est l'un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa soeur, Marin, une femme restée célibataire, qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannès offe à son épouse une maison de poupée représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d'animer des habitants de la maison grâce au talent d'un miniaturiste. Les fascinantes créations de l'artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l'habitent et mettant à jour de fatals secrets. Un roman proche de "la Dame à la Licorne" de Tracy Chevalier, où est minutieusement décrite la vie à Amsterdam fin XVII, étouffée par le pouvoir des Guildes, l'intransigeance religieuse et la rigueur morale des bourgeois. 

 

* La vocation*: Traversant tout le XX siècle, "La vocation" raconte le destin d'une famille d'émigrants arméniens fascinés par l'élégance française. En 1923, Méliné fuit les persecutions subies par son peuple, une page de Vogue coincée dans sa manche. 80 ans plus tard, sa  petite fille,Sophie, journaliste, est nommée au poste de directrice de la  mode à ELLE, accomplissant ainsi le destin familial. Mais qui fût la plus heureuse des deux? Je gardais un très bon souvenir de "grandir". J'ai été moins convaincu par celui-ci

 

* Les délices de Tokyo***: "Ecouter la voix des haricots", tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le An, la pâte de haricots rouges qui accompagne les Dorayaki, des patisseries japonnaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de patissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon, la leçon qu'elle lui a fait partager. Le film vient de passer sur le cable: comme d'hab, le film ne rend pas l'ambiance et la délicatesse du livre. Un très bon (au propre et figuré) de lecture

 

* Je vous écris de Téhéran**: Sous la forme d'une lettre posthume à son grand-père, Delphine Minoui, journaliste franco-irannienne, raconte ses années passées à Téhéran, de 1997 à 2009. Elle porte un regard neuf sur son pays d'origine, tiraillé entre ouverture et repli. A ses côtés, on s'infiltre dans les soirées interdites, on pénètre dasn l'intimité des Mollahs et des miliciens bassidjis, on suit les espoirs et les déceptions du peuple au fil des éléctions des dirigeants et des prises de positions de la communauté internationale. Un éclairage de l'intérieur sur ce qui passe dans ce pays. Instructif.

 

* Harry Potter et l'enfant maudit***: Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au coeur des secrets du Ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Quand passé et présent s'entremêlent dangeureusement, Père et fils se retrouvent face à une dure vérité: les ténebres surviennent parfois des endroits les plus inattendus. La magie opère encore! Je l'ai acheté sous la pression des piles que je voyais partout! Je n'ai pas été déçue: le format en pièce donne une dynamique beaucoup plus vive que les romans. L'histoire est bien ménée. Chouette

 

* Ces extravagantes soeurs Mitford**: Au début du XX siècle, dans la noblesse anglaise encore flamboyante, naissent les célèbres soeurs Mitford: Nancy amoureuse de la France et d'un gaulliste historique, devient une romancière célèbre. Unity devient une proche amie d'Hitler, pendant que Diana brûle pour le fascisme anglais émergeant, et se compromet auprès de son chef de file. Jessica, l'avant dernière de la Fraterie va elle s'engager auprès des jeunes républicains espagnols avant de rejoindre le part communiste. Seules Pamela t Déborah suivent la voie rêvée par leurs parents et se marient dans le luxe et le conservatisme. L'auteur livre une photo de la décadence progressive de l'Aristocratie et de son positionnement dans la société anglaise. Les soeurs Mitford ont effectivement un destin exceptionnel; et on balaye l'histoire de l'Europe et des Etats Unis sur près de 50 ans. Toutefois le style (un peu trop) journalistique dessert le rythme du récit.