Déjà un semestre de passé....

 

livres2016

 

La perle ***: Kino, jeune pécheur, va par hasard trouver la plus grosse perle du monde. Mais cette pêche miraculeuse va plutôt être source de tourments, de drames pour lui et sa famille. Un petit livre très percutant sur la destinée et la difficulté (l'impossibilité?) d'en sortir! Vraiment un excellent moment (...et avis partagé par Mini-King, qui avait bien voulu le lire pour enrichir son bac de français!).

 

L'héritière ***: Copenhague: à l'approche des fêtes, Charlotte Damgaard, 35 ans, mère de 2 enfants, s'apprête à suivre son mari en Afrique. Mais l'appel du Premier Ministre pour lui proposer le Ministère de l'Environnement, vient tout chambouler. C'est une opportunité que cette militante écologiste ne peut refuser, mais un choix lourd de conséquences. Au coeur du gouvernement, Charlotte connaît une ascension fulgurante qui l'expose aux intrigues et aux scandales médiatiques. C'est la chronique haletante d'une femme au pouvoir et bien décidée à se battre jusqu'au bout pour ses idées. Je crois que cette saga (3 tomes) ont inspiré la série Borgen. Très interressant. Je lirais certainement le second tome. 

 

En attendant Bojangles ***: Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand poiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entrainer dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour pourtant, elle va trop loin. Père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom. La surprise littéraire de l'année 2016! Encore merci Claire de me l'avoir offert! Une excellente lecture: la folie vue par le filtre de l'amour, d'une poésie folle.

 

Quatre murs **: Le père meurt. Das la maison familiale, entre les quatre enfants, pèse la question de l'héritage. Deux après on ne se parle plus. La mère insiste pourtant, et la fraterie se retrouve en Grèce, leur pays d'origine. Ce voyage va raviver le passé dissonant de leurs relations. Comment en sont-ils arrivés là, eux qui étaient tout les uns pour les autres? .... Et bien parce que les secrets, malgé le temps, créent des sillons puissants pour séparer les familles. Pas mal. 

49 ans et demi * : Victoire veut réinventer sa vie, échapper à son destin. Mais elle est proche de ses 50 ans avec toutes ses interrogations sur le temps qui passe, le temps qui reste. Cette moitié de vie qu'il ne faut pas louper... Hum, une histoire cousue de fil blanc avec ses pseudo-precepts de developpement personnel. Je l'avais acheté pour une amie qui fêtait ses 50 ans. J'ai bien fait de le lire avant ...etde  ne pas lui offrir!

 

Le maître du Haut chateau°°: 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés. 20 ans plus tard, dans les Etats-Pacifiques d'Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. A San Francisco, le livre des Mutations est devenu un guide spirituel pour de nombreux américains. Tandis qu'un autre livre, qu'on s'échange sous le manteau, fait également beaucoup parlé de lui: le Poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde guerre mondiale... Conseillé par l'un des professeurs de français de Mini-King, je lui avais bien sûr acheté. Il a beaucoup aimé. Et moi? Et bien c'est rare, mais je dois confesser que ... je n'ai rien compris! Oui, le principe de l'uchronie est intéressant mais jusqu'au bout je me suis attendue à une chute...Et rien! Bon pitié! si quelqu'un a aimé, qu'il m'explique en quoi ce livre est génial. 

Voilà! A notre retour de Thaïlande, les livres de l'été! Et vous ? Des suggestions pour le second semestre?