Un petit point sur les livres du printemps:

P1110453

 

No et Moi : C'est le second livre que je lis de cette auteur. J'ai beaucoup aimé "Rien ne s'oppose à la nuit", "No et moi" est aussi une belle découverte: ado surdouée, Lou bertignac, va à la rencontre de No, une jeune sans-abri. Au départ pour un exposé, très vite, elle s'attache à elle et essaie de la sortir de cette situation de non-avenir, avec toute sa fougue et sa soif d' absolu de jeune adulte. Alors oui, on s'attache à No et on comprend Lou. Vraiment un bon moment de lecture. Le style est toujours aussi simple et fluide.

Le voisin : C'est sur les conseils de mon amie Céline que j'ai "remis" le couvert avec T. de Rosnay. "L'appartement témoin" ne m'avait pas convaincu, "le voisin, si! J'ai retrouvé le rythme haletant de "Boomrang": Colombe Barou, jeune femme partagée entre un boulot pas très épanouissant et une vie quotidienne routinière (deux enfants jeunes et un mari souvent absent), emménage dans un nouvel appartement. Son nouveau voisin du dessus va lui faire perdre le sommeil, et presque la raison. Le livre est bien construit et monte creshendo, avec une issue qui ré-ouvre l'avenir. Merci Céline!

Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran : un petit essai  sur les apparences et la réalité : Momo (moise), jeune juif, va devenir l'ami d'Ibrahim, l'arabe du coin (qui n'est pas arabe d'ailleurs, mais musulman!). Une fable tout en nuance pour remettre les choses à leur place. 

Rosa Candida : Je crois que j'en ai trop entendu parlé et finalement j'ai été un peu déçue: certes, le voyage qu'entreprend Arnljotur à la mort de sa mère lui permet de remettre sa vie à plat. Il va redéfinir ses priorités, et ce, hors de son contexte familial: la découverte de la paternité, de l'amour et du métier qui le ferait vraiment vibrer. Bon, bof.