Luette Esper

03 décembre 2016

Marché de Noël? en préparation....

Cette année je me suis faite réquisitionnée (...bien volontairement) pour faire quelques pochettes pour alimenter le marché de Noël de Saint Ruf.

La date est confirmée: ce sera le 10/12....Il s'agirait de ne pas mollir.... J'ai les fournitures...bientôt les objets finis...la MAC va fumer!

marchedenoel

Posté par Luette Esper à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


01 décembre 2016

En Avent,

Un stress intense ces dernières 48 heures pour la Mini qui se demandait si sa mère aurai préparé ou pas un calendrier de l'Avent.....??? Et bien oui! Evidement que j'ai cogité pour leur préparer un nouveau calentdrier! Par contre, comme nous avons perdu en chemin la grande Biche, exilée à Paname... il a fallut repenser le calendrier des années précedentes... 

avent11

 

berlingots faits mains en papier standard, cousus à la machine; étiquettes Cultura

Je me contenterais pour l'instant de vous montrer l'esthetique ... de petits lecteurs curieux pourraient en apprendre trop ... avant la surprise.

Posté par Luette Esper à 12:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2016

Les livres de l'été

Hum, ce blog ne se réveille que pour mes lectures.... heureusement que les préparatifs de Noël vont bientôt commencer! Il devrait reprendre des couleurs....

livresete16

 

* Une odeur de gingembre****: En 1903, Mary Mackenzie embarque pour la Chine où elle doit épouser l'attaché militaire britannique auquel elle a été promise. Fascinée par la vie de Pékin au lendemain de la Révolte des Boxers, Mary affiche une curiosité d'esprit rapidement désapprouvée par la communauté des Européens (la visite auprès de l'Impératrice Tseu Hi est très bien rendue). Une liaison avec un officier japonnais dont elle attend un enfant la metttra définitivement au ban de la société. Rejetée par son mari, Mary fuira au Japon dans des conditions dramatiques. Cette fresque s'étale de 1900 à Pearl Harbor: assez documentée avec un style très vivant! On est Mary! J'ai adoré! Mon "best" de l'été.

 

* Americanah ***: La jeune Ifemelu quitte le Nigéria pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique, qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de pays, et lorsque la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ? Le récit est très bien mené et permet de se plonger dans la vie quotidienne d'une personne noire aux US; mais aussi de comment aborder le retour après un séjour qui vous a forcément changée et des gens restés sur place qui portent aussi sur vous un regard different.

 

* Extremement fort & incroyablement près ***: Oskar, 9 ans, est surdoué, ultrasensible, fan des Beatles. Son père est mort dans les attentats du World Trade Center en lui laissant une clé. Persuadé qu'elle expliquera cette disparîtion injuste, le garçon recherche la serrure qui lui correspond. Sa quête l'entraîne aux quatre coins de New York où règne un climat délétère de l'après 11 septembre. un ouvrage absolument pas larmoyantmais avec une écriture particulière, très originale; si on est prêt à se laisser emporter, l'auteur vous transporte....J'ai d'ailleurs mis dans ma liste "tout est illuminé"....A suivre.

 

* L'amie prodigieuse **: Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des 2 amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ebullition, au moment du boom économique de l'Italie. Je lirais certainement les tome 2 et 3 .... (sortie en poche pour le tome 2 en janvier 2017)!

 

* Ta deuxième vie commence quand tu comprends...*: Camille , 38 ans a tout pour être heureurse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts? Tout ce qu'elle veut c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps. A travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves.... Mouais.... tout était dans le titre! Attendez au moins qu'il sorte en poche....

 

* Vi : J'avais adoré Ru, son précedent ouvrage. Vi est decevant ; beaucoup moins enlevé et riche de la double culture vietnamienne "choquée" aux us et coutumes canadiens! Lisez Ru!

Bientôt les livres du dernier trimestre! Et vous? Vos coups de coeur?

Posté par Luette Esper à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 août 2016

les livres de 2016

Déjà un semestre de passé....

 

livres2016

 

La perle ***: Kino, jeune pécheur, va par hasard trouver la plus grosse perle du monde. Mais cette pêche miraculeuse va plutôt être source de tourments, de drames pour lui et sa famille. Un petit livre très percutant sur la destinée et la difficulté (l'impossibilité?) d'en sortir! Vraiment un excellent moment (...et avis partagé par Mini-King, qui avait bien voulu le lire pour enrichir son bac de français!).

 

L'héritière ***: Copenhague: à l'approche des fêtes, Charlotte Damgaard, 35 ans, mère de 2 enfants, s'apprête à suivre son mari en Afrique. Mais l'appel du Premier Ministre pour lui proposer le Ministère de l'Environnement, vient tout chambouler. C'est une opportunité que cette militante écologiste ne peut refuser, mais un choix lourd de conséquences. Au coeur du gouvernement, Charlotte connaît une ascension fulgurante qui l'expose aux intrigues et aux scandales médiatiques. C'est la chronique haletante d'une femme au pouvoir et bien décidée à se battre jusqu'au bout pour ses idées. Je crois que cette saga (3 tomes) ont inspiré la série Borgen. Très interressant. Je lirais certainement le second tome. 

 

En attendant Bojangles ***: Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand poiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entrainer dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour pourtant, elle va trop loin. Père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom. La surprise littéraire de l'année 2016! Encore merci Claire de me l'avoir offert! Une excellente lecture: la folie vue par le filtre de l'amour, d'une poésie folle.

 

Quatre murs **: Le père meurt. Das la maison familiale, entre les quatre enfants, pèse la question de l'héritage. Deux après on ne se parle plus. La mère insiste pourtant, et la fraterie se retrouve en Grèce, leur pays d'origine. Ce voyage va raviver le passé dissonant de leurs relations. Comment en sont-ils arrivés là, eux qui étaient tout les uns pour les autres? .... Et bien parce que les secrets, malgé le temps, créent des sillons puissants pour séparer les familles. Pas mal. 

49 ans et demi * : Victoire veut réinventer sa vie, échapper à son destin. Mais elle est proche de ses 50 ans avec toutes ses interrogations sur le temps qui passe, le temps qui reste. Cette moitié de vie qu'il ne faut pas louper... Hum, une histoire cousue de fil blanc avec ses pseudo-precepts de developpement personnel. Je l'avais acheté pour une amie qui fêtait ses 50 ans. J'ai bien fait de le lire avant ...etde  ne pas lui offrir!

 

Le maître du Haut chateau°°: 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés. 20 ans plus tard, dans les Etats-Pacifiques d'Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. A San Francisco, le livre des Mutations est devenu un guide spirituel pour de nombreux américains. Tandis qu'un autre livre, qu'on s'échange sous le manteau, fait également beaucoup parlé de lui: le Poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde guerre mondiale... Conseillé par l'un des professeurs de français de Mini-King, je lui avais bien sûr acheté. Il a beaucoup aimé. Et moi? Et bien c'est rare, mais je dois confesser que ... je n'ai rien compris! Oui, le principe de l'uchronie est intéressant mais jusqu'au bout je me suis attendue à une chute...Et rien! Bon pitié! si quelqu'un a aimé, qu'il m'explique en quoi ce livre est génial. 

Voilà! A notre retour de Thaïlande, les livres de l'été! Et vous ? Des suggestions pour le second semestre?

Posté par Luette Esper à 23:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2016

le nouveau cocktail de l'été!

La maison est plutôt accueillante avec les animaux: chats (le nôtre mais aussi ceux des voisins), tortue, poissons ,grenouilles ..... mais les moustiques ne sont pas nos amis ....grrr.

Heureusement Malika nous a sauvé!

Voici le nouveau cocktail qui trône sur nos tables de chevet:

cocktail

Quelques gouttes de chaque dans une coupelle (l'eucalyptus citronné est infâme; en général j'ai la main un peu plus légère...)

Adieu, les bombes ou prises toxiques!! Que du naturel, Madame..... Et plus un seul moustique qui vient nous bzzzz dans l'oreille la nuit...

Le pied!

Posté par Luette Esper à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


27 juillet 2016

Fratenal tWins!

Hum ces 2 mois ont filé, filé....mais je reprends le fil avec quelques réalisations....

Et oui, la famille s'agrandit!! Ma petite attention de l'Avent (oui, je sais je suis trèèès en avance!) pour la granDe BiChe était un ViBi de soirée! Il fallait bien sûr que je fasse un essai d'abord. 

Je vous présente donc les 2 petits derniers arrivés à la maison: les Micro-VB.

 

twins

Alors voilà un petit gris (le test), qui a en fait un format idéal pour le festival (testé et approuvé au mois de juillet), car il se loge au fond de mon panier de vélo très discrétement

... et le petit noir pour les petites soirées place Crillon (et bientôt celles du Palais de Tokyo) pour la grande Biche!

Posté par Luette Esper à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mai 2016

baby pause

Je ne résiste pas à l'annonce e la naissance d'un nouveau bébé.....et même si je ne connais pas très bien les parents....un ou deux petits bavoirs, cela sert toujours aux temps des purée de carottes! 

babypause

Eponges des Tissus Grégoire; biais La Droguerie

Posté par Luette Esper à 13:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mai 2016

Croco!

Un peu longue à la détente la fille...mais oui!, l'inspiration du mois de novembre a fini par se tranformer!

Pour la Mini-biChe:

il lui fallait un nouveau sac de gym plus "hiver" que le VB argenté/fluo! (oui, j'ai bien conscience en écrivant ces lignes qu'en mai, nous revenons à une période plus estivale, où le bordeaux n'aura plus cours! hum, je ne vais pas devancer l'appel quand même! ;-)). Et puis, elle avait aussi un absolu besoin d'une petite trousse pour ranger son badge (qui pourtant ne retrouve pas toujours sa place dans son cartable!).

croco1

croco4

Python Mondial Tissus, Doublure L'innamorata, biais large en simili cuir (dégoté à Paris, près des Halles) et anses sur internet. Au passage, je maudis tous les cordonniers d'Avignon, qui ont refusé de coudre mes anses... que j'ai donc dû coudre moi même, à l'arrache au point de sellier! Il me reste un jeu d'anses....que j'utiliserais sûrement differement!

La granDe-biche n'est pas en reste:

La folie des pochettes pour se promener en ville, c'était trop tentant d'en avoir une qui flashe! Et hop!

croco3

Et de plus près:

croco2

Elle mesure 38cmx25cm; c'est finalement un peu grand (elle a tendance à ne pas être tout à fait assez "rigide" au mileu) ... mais un nouvel essai pour moi en bordeaux (que je n'ai pas prise en photo) fait seulement 32cmx25cm, et c'est mieux!

Hum, j'ai repéré du turquoise pour l'été... et je n'ai toujours pas attaqué mon coupon de python marine...... ok, j'y retourne!

 

 

Posté par Luette Esper à 13:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

02 mai 2016

Point lecture ...!

Et voici mes dernières lectures !

livreshiver3

Respire***: Charlène est une enfant comme les autres. Elle habite un grand appartement à Paris, avec ses parents ... ni très aimants, ni très amoureux. Avec l'entrée au collège commencent de longs mois difficiles de solitude et d'attente. Jusqu'à l'arrivée de Sarah, brillante et magnétique. Une amitié naît, qui pour Charlène est un don inespéré de la vie, un émerveillement. Evidemment, cela ne va pas durer et, d'accrocs en trahison, le drame se noue. Après avoir lu le livre et vu le film, clairement le livre est mieux (comme d'habitude, me direz-vous...)! En fait, il se trouve que la construction non linéaire du livre rend mieux l'angoisse sous-jacente. "Chouette moment" n'est pas vraiment adapté ...mais belle lecture!

 

Un goût de canelle et d'espoir ***: Allemagne 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa soeur volontaire au Lebensborn (maison de naissance pour faire de beaux petits ayriens... sic) et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et de réveries de son âge. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps... 60 ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams découvre la pâtisserie d'Elsie. Partie pour un simple reportage, elle va plonger dans la vie d'Elsie: de l'insouciance à la prise de conscience, du temps des choix cohérents avec ses idées dans un systeme déviant en pleine déliquescence. Bref une vraie leçon de vie qui aidera aussi Reba à résoudre ses propres contradictions! Bon moment de lecture.

 

Le problème Spinoza****: Amsterdam, février 1941, le Reichsleiter Rosenberg, chargé de la confiscation des biens cuturels des juifs dans les territoires occupés, fait main basse sur la bibliothèque de Baruch Spinoza. Mais qui était donc ce philosphe excommunié en 1656 de la communauté juive d'Amsterdam et banni de sa propre famille pour exercer une telle fascination sur l'idéologue du parti nazi, 3 siècles après sa mort? L'auteur, très documenté sur les 2 périodes, nous livre sa version des vies de Spinoza et Rosenberg (qui a aussi réellemnt existé). L'alternance des deux récits ne gêne en rien la fluidité du livre. C'est brillant! J'ai adoré être plongé dans l'Amsterdam du XVII, la philosophie de Spinoza est lumineuse et les ressorts de la pensée de Rosenberg sont vraiment bien décortiqués. Bon voilà, lisez-le!! Si vous connaissez les autres livres d'Irvin Yalom, merci de me laisser un commentaire, je ne sais pas lequel prendre ensuite......

 

D'après une histiore vraie **: J'avais adoré "Rien ne s'oppose à la nuit" et j'étais impatiente de lire son nouvel ouvrage. Contrairement au précendent celui ci est paraît-il plus romancé.  De toutes façons, peu importe cela ne gène pas la lecture (contrairement à Olivier Adam, où on a l'impression de friser le voyeurisme en permanence!, bon je digresse). C'est finalement l'histoire de cette "amitié" entre une auteure célèbre avec L., une inconnue qui prend de plus en plus de place dans la vie de cette auteure à succès qui doit gérer le succès de son précedent livre et la pression d'en ecrire un nouveau à la hauteur!). Bon, oui, c'est vraisemblalble; mais même si sur la fin, le suspense nous tenaille, le rythme est un peu lent à venir. hum.

 

Posté par Luette Esper à 11:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 février 2016

Point lecture... suite

Voici mes lectures depuis l'été dernier.... (1ère partie! ;-) )

livresété15

 

 

Quand l'empereur était un Dieu *: Au lendemain de l'attaque de Pearl Harbor, une famille japonnaise de Berkeley est brutalement arrachée à sa demeure et déportée par le FBI à la frontière du désert: trois ans au cours desquels chacun doit survivre, agrippé aux joies passées. J'avais adoré "Certaines n'avaient jamais vu la mer": histoire à plusieurs voix des conditions de vies des japonnaises émigrées aux USA à cette periode d'après Pearl Harbor (qui mettaient sutout en lumière la vie et le ressenti de ces femmes immigrées parfois totalement désocialisées). Ce roman est beaucoup plus conventionnel et donc moins percutant.

 

La bibliothèque des coeurs cabossés **: Suite à un échange épistolaire, une jeune suedoise, Sara, va rendre visite à Amy Harris, une vieille dame cultivée, vivant au fin fond de l'Iowa. Hélas, quand Sara arrive, Amy vient de mourrir. Et Sara se retrouve seule dans une petite ville américaine, logeant seule chez cette dame morte .... mais que tous les habitants du village veulent acceuillir. Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis; ils l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu'Amy possédait et affectionnait tant. Ce sera pour Sara et pour la petite ville endormie une véritable renaissance. Lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester.... Si c'était un film, ce serait une comédie romantique ...un bon moment.

 

La malédiction d'Edgar ****: Ce roman, ultra documenté, fait revivre John Edgar Hoover, (à la tête du FBI de 1924 à 1972) et tous les grands personnages de l'histoire américaine de cette période! Hoover, qui s'était érigé en garant de la morale, traquera toutes ses figures jusque dans leur intimité ! Ce qui ne manque pas de sel, puisque son fidel adjoint Clyde Tolson était aussi son amant! Il n'en reste pas moins que la peinture au vitriol notamment de la famille Kennedy fait froid dans le dos. Je voulais le lire depuis longtemps et je n'ai pas été déçue! Je compte bien m'attaquer à "l'emprise" cet été (trilogie, dont les deux premiers tomes sont déjà sortis). Quelqu'un les a-t-il lu?

 

Richie ***: Richie: c'est ainsi que ses étudiants le surnommaient, brandissant sa photo, comme s'il s'agissait d'une rock star ou d'un gourou. La nuit de sa mort dans un hôtel de New York, une foule de jeunes gens se retrouva, une bougie à la main, devant le temple de la nomenklatura française: Sciences Po Paris. Quelques jours plus tard, le visage de Richard Descoings couvrait la façade de l'église Saint-Sulpice. Politiques, grands patrons et professeurs défilèrent silencieusement devant l'épouse et l'ancien compagnon, qui pleuraient ensemble sa disparition. Voici l'histoire de l'ascension vertigineuse d'un fils de bonne famille, tenté par toutes les transgressions. Le Tout-Paris l'adorait. A peine s'interrrogeait-on sur ce directeur homosexuel marié à une femme dont il avait fait sa principale adjointe. Sur ses pas, la journaliste Raphaelle Bacqué nous entraîne au coeur d'un pouvoir méconnu: dans les boites du Marais, les cabinets ministériels, les soirées déjantées avec ses étudiants, et les plus grandes universités du monde. Personne n'a résisté à la folie de Richie. Surtout pas lui. Glaçant et édifiant.

 

Entre mes mains le bonheur se faufile **: Iris étouffe dans sa petite vie étriquée de bourgeoise de province: son mariage se délite, son métier est sans intérêt ... La couture est son refuge. Lorsqu' Iris découvre que ses parents lui ont volé ses aspirations de jeunesse, Iris explose et part suivre à Paris la formation dont elle révait. Sous la direction de l'autoritaire et élégante Marthe, Iris va faire son entrée dans un nouveau monde et il lui faudra faire des choix, car bien sûr, il ne sera plus question que de couture...mais d'une remise à plat de sa vie. C'est le cas de le dire....c'est cousu de fil blanc (sic) mais sympathique.

 

La meileure d'entre nous **: Angleterre de nos jours: le concours pour élire la nouvelle reine de la patisserie a commencé: cinq candidats sont sont réunis : Jenny, la cinquantaine en rondeurs; Claire, la jeune caissière mère célibataire; Karen, au physique parfait; Vicki, qjeune maman et Mike en pleine thérapie culinaire. Bien sûr, la compétition sera l'occasion de découvrir les personnalités et les failles de chacun. Mouais. 

 

Posté par Luette Esper à 16:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :