Luette Esper

27 octobre 2017

Les livres de l'été!

Oui, je sais:  c'est dingue!! 2 posts aussi rapprochés... mais si je suis peu présente ici, je continue de lire!  

 

livresete5

 

- Le nouveau nom (l'amie prodigieuse II) ***: Le soir de son mariage, Lila, 16 ans, comprend que son mari Stefano l'a trahie en s'associant aux frères Solara, les camorristes qu'elle déteste. De son côté, Elena, la narratrice, poursuit ses études au lycée. Quand l'été arrive, les deux amies partent pour Ischia. L'air de la mer doit aider Lila à prendre des forces afin de donner un fils à Stefano. On retrouve les deux héroines de "L'amie prodigieuse", qui ont grandi et poursuivent des chemins bien différents! Comment l'éducation pouvait sortir les enfants de leur condition dans l'Italie des années 50 en plein boum économique...où 2 visions de la réussite s'affrontent! Je suis impatiente de lire le dernier tome.....

 

- Toute la lumière que nous ne pouvons voir***: Du Paris occupé jusqu'à l'effevescence de la Liberation, on suit suit le parcours des deux héros, bien différents et dont le destin est chamboulé par la guerre: Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint Malo, et Werner, un orphelin allemand, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la wehrmacht pour briser la résistance française. Des personnages ultra fouillés et une galerie de portraits aussi détaillée pour les personnages secondaires font de ce livre presque un reportage sur la période!

 

- La terre qui penche **: Blanche, la môme chardon, est-elle morte en 1631 à l'âge de douze ans comme l'affirme son fantôme? Cette vieille ^ma qu'elle est devenue et la petite fille qu'elle a été partagent la même tombe. L'enfant se raconte au présent et la vieillesse écoute, s'émerveille, se souvient, se revoit vêtue de des plus beaux habitset conduite dans la forêt sans savoir ce qui l'attend. Veut-on l'offrir au diable pour que le mal noir qui a emporté la moitié du monde ne revienne jamais? J'étais impatiente de lire la suite du Domaines des Murmures .... mais finalement un peu décue: bien sûr c'est très documenté mais j'ai été mooins prise par l'histoire de Blanche que d'Esclarmonde.

 

- L'ami du Roi **: Robert Merivel, médecin et courtisan du roi Charles II d'Angleterre, s'ennuie dans le confort de sa vie bien rangée. Il obtient du Roi la permission de voyager et se rend alors à Versailles, où il fait la connaissance de Louise de Flammanville, séduisante botaniste. Leur passion sera intense. Cependant Merivel doit bientôt retourner dans sa propriété de Bidnold Manor, au chevet de sa fille Margaret, gravement malade. Une fois celle-ci guérie, il aspire à retrouver la belle Louise. Mais ses espoirs sont contrariés car Charles II, souffrant, a besoin de ses services. Mouais, roman historique bien documenté...mais je n'ai pas été transportée! 

 

- En voiture Simone! **: Jacques, père despotique et Martine, une mère en rebellion après quarante ans de mariage vont accueilllir leur trois fils...et leurs trois belles-fillles ... et bien sûr quelques petits enfants dans leur maison de Bretagne! Une lecture de plage (ou de métro, ce qui doit expliquer le succès de cette auteure), un peu caricaturale mais plaissante.

 

- La fille du train ***: Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour. Et chaque jour, elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voire ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte. Jusqu'à ce matin où Rachel voit  Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage familier: Jess a mysterieusement disparû.... Un vrai thriller plein de rebondissements, une chouette découverte...dans sa catégorie.

Posté par Luette Esper à 14:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


20 octobre 2017

Les livres du printemps #3

Même si ce blog est un peu en sommeil; IG m'a franchement détourné de canalblog (oui je sais, c'est pas bien....).

Je n'arrête pas de lire pour autant! ;-))

 

livres2017

 

- Prodigieuses Créatures ***: Dans les années 1810, sur les côtes du Dorset, battues par les vents, Mary Anning découvre ses premiers fossiles et se passionne pour ces prodigieuses créatures qui remettent en question les théories sur la création du monde. Très vite, la jeune femme, d'origine modeste mais qui a été initiée par son père, se heurte à la communauté scientifique, exclusivement composée d'hommes. Elle trouve une alliée précieuse en Elizabeth Philpot, une vieille fille intelligente et acerbe qui l'accompagne dans ses explorations. Malgré parfois une certaine rivalité, c'est grâce à leur amitié qu'elles pourront imposer leurs découvertes, majeures pour la compréhension de notre monde au temps des dinosaures. J'aime cette auteur, et ce livre ne dépareille pas la collection! Le fait que ce soit inspiré d'un personnage réél lui donne encore une autre dimension.

 

- Soeurs de Midéricorde ***: Née en Bolivie dans une famille indigène, Azul a grandi dans un paradis où les fruits, les fleurs et les goûts prospéraient. Mais à Santa Cruz, tout est fermé, plus rien ne circule: ni l'argent, ni les gens...et les fruits finissent par pourrir sur l'abre! Alors les femmes partent les unes après les autres. Azul, immigrée économique, laissant mari et enfants, langue et robes indiennes, rites et prières, va découvrir l'Europe et ses riches popriétaires. Comment montrer à ses patronnes ce que leurs yeux ne voient plus du monde? Comment conserver la bonté reçue dans l'enfance?

J'avais adoré son précedent roman: "la Réparation"! Dans un tout autre style, celui-ci aussi m'a absorbé et l'image que nous renvoie Azul de notre monde occidental nous oblige à réflechir... cela ne peut pas nous faire de mal! 

 

- Le bureau des Jardins et des Etangs***: Dans l'empire du Japon, au XII siècle, Katsuro est le meilleur pêcheur de carpes et donc le founisseur offciel des étangs sacrés de la Cité impériale. Et pourtant un jour il va se noyer. Le village décide alors que pour sa survie, c'est à sa veuve, Miyuki, de faire le voyage jusqu'à la capitale et livrer les carpes pour les étangs de l'Empereur. Chaussée de sandales de paille, courbée sous la palancheà laquelle sont suspendus ses viviers et avec seulement quelques poignées de riz, Miyuki va entreprendre un voyage de plusieurs centaines de kilomètres à travers forêts et montagnes, passant de temples en maisons de rendez-vous, affrontants les orages, les trahisons de ses compagnons de route....Mais la mémoire des heures éblouissantes vécues avec l'homme l'aideront à mener à bien sa mission. La plongée dans un Japon médieval était très intéressante. La fin du voyage était insoupçonnée... mais très forte! 

 

- L'Evangile selon Pilate**: Le Méssie a-t-il été reconnu des siens avant de comprendre lui-même son destin? Autour de Yechoua, mauvais charpentier mais homme au verbe sage, l'étau se resserre. Son cousin, prophète, le reconnaît comme l'élu de Dieu. Impossible dès lors de fuir la rumeur publique. Yechoua se réfugie dans le désert, et plongeant brusquement en lui-même, il trouve Dieu, puis se met à douter, effrayé par la prétention de son sentiment. Finalement, sans signe et seulement guidé par son intuition, il décide de faire le pari et retourne auprès de ceux qui l'on désigné et accepte, sans le revendiquer, son statut. Arrêté puis crucifié, il deviendra le pire cauchemar de Pilate, l'affaire "Yéchoua", ce cadavre disparu, cette résurrection dont on parle dans les ruelles de Jérusalem, vont forcer Pilate à enquêter et se poser des questions sur La Foi. L'approche "historique" de Victor-Emmanuel Schmitt permet de se dsitancier de la légende ... et d'avoir une autre approche... pas mal!

 

- Le restaurant de l'Amour retrouvé**: Une jeune femme de 25 ans perd la voix suite à un chagrin d'amour. Elle revient malgré elle chez sa mère, figure fantasque, vivant avec un cochon apprivoisé, et découvre ses dons insoupçonnés dans l'art de rendre les gens heureux en cuisinant pour eux des plats médités et préparés comme une prière. Rinco invente pour ses convives des plats uniques qui se préparent et se dégustent dans la lenteur en réveillant des émotions enfouies. Une belle lecture sur le partage et le don. Sympathique.

Posté par Luette Esper à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 février 2017

collection hiver

Et voici la collection hiver,

collectionhiver

 

* Miniaturiste ***: Nella Oortman n'a que 18 ans ce jour d'automne 1686, où elle quitte son petit village pour rejoindre son mari à Amsterdam, Johannes Brands. Homme d'âge mûr, il est l'un des marchands les plus en vue de la ville. Il vit dans une opulente demeure au bord du canal, entouré de ses serviteurs et de sa soeur, Marin, une femme restée célibataire, qui accueille Nella avec une extrême froideur. En guise de cadeau de mariage, Johannès offe à son épouse une maison de poupée représentant leur propre intérieur, que la jeune fille entreprend d'animer des habitants de la maison grâce au talent d'un miniaturiste. Les fascinantes créations de l'artisan permettent à Nella de lever peu à peu le voile sur les mystères des Brandt, faisant tomber les masques de ceux qui l'habitent et mettant à jour de fatals secrets. Un roman proche de "la Dame à la Licorne" de Tracy Chevalier, où est minutieusement décrite la vie à Amsterdam fin XVII, étouffée par le pouvoir des Guildes, l'intransigeance religieuse et la rigueur morale des bourgeois. 

 

* La vocation*: Traversant tout le XX siècle, "La vocation" raconte le destin d'une famille d'émigrants arméniens fascinés par l'élégance française. En 1923, Méliné fuit les persecutions subies par son peuple, une page de Vogue coincée dans sa manche. 80 ans plus tard, sa  petite fille,Sophie, journaliste, est nommée au poste de directrice de la  mode à ELLE, accomplissant ainsi le destin familial. Mais qui fût la plus heureuse des deux? Je gardais un très bon souvenir de "grandir". J'ai été moins convaincu par celui-ci

 

* Les délices de Tokyo***: "Ecouter la voix des haricots", tel est le secret de Tokue, une vieille dame aux doigts mystérieusement déformés, pour réussir le An, la pâte de haricots rouges qui accompagne les Dorayaki, des patisseries japonnaises. Sentarô, qui a accepté d'embaucher Tokue dans son échoppe, voit sa clientèle doubler du jour au lendemain, conquise par ses talents de patissière. Mais la vieille dame cache un secret moins avouable et disparaît comme elle était apparue, laissant Sentarô interpréter à sa façon, la leçon qu'elle lui a fait partager. Le film vient de passer sur le cable: comme d'hab, le film ne rend pas l'ambiance et la délicatesse du livre. Un très bon (au propre et figuré) de lecture

 

* Je vous écris de Téhéran**: Sous la forme d'une lettre posthume à son grand-père, Delphine Minoui, journaliste franco-irannienne, raconte ses années passées à Téhéran, de 1997 à 2009. Elle porte un regard neuf sur son pays d'origine, tiraillé entre ouverture et repli. A ses côtés, on s'infiltre dans les soirées interdites, on pénètre dasn l'intimité des Mollahs et des miliciens bassidjis, on suit les espoirs et les déceptions du peuple au fil des éléctions des dirigeants et des prises de positions de la communauté internationale. Un éclairage de l'intérieur sur ce qui passe dans ce pays. Instructif.

 

* Harry Potter et l'enfant maudit***: Etre Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au coeur des secrets du Ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Quand passé et présent s'entremêlent dangeureusement, Père et fils se retrouvent face à une dure vérité: les ténebres surviennent parfois des endroits les plus inattendus. La magie opère encore! Je l'ai acheté sous la pression des piles que je voyais partout! Je n'ai pas été déçue: le format en pièce donne une dynamique beaucoup plus vive que les romans. L'histoire est bien ménée. Chouette

 

* Ces extravagantes soeurs Mitford**: Au début du XX siècle, dans la noblesse anglaise encore flamboyante, naissent les célèbres soeurs Mitford: Nancy amoureuse de la France et d'un gaulliste historique, devient une romancière célèbre. Unity devient une proche amie d'Hitler, pendant que Diana brûle pour le fascisme anglais émergeant, et se compromet auprès de son chef de file. Jessica, l'avant dernière de la Fraterie va elle s'engager auprès des jeunes républicains espagnols avant de rejoindre le part communiste. Seules Pamela t Déborah suivent la voie rêvée par leurs parents et se marient dans le luxe et le conservatisme. L'auteur livre une photo de la décadence progressive de l'Aristocratie et de son positionnement dans la société anglaise. Les soeurs Mitford ont effectivement un destin exceptionnel; et on balaye l'histoire de l'Europe et des Etats Unis sur près de 50 ans. Toutefois le style (un peu trop) journalistique dessert le rythme du récit.

 

Posté par Luette Esper à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2016

Marché de Noël.... sold out!!

Voilà!  Livrés dans les temps, mes petits objets étaient à la vente ce dimanche au Marché de Noël......

Des bouillottes sèches (à passer 3 minutes au micro-ondes pour une chaleur douce)

bouillotes

et puis des trousses pailletées à glisser dans les sacs à mains des mamans ...et des ados!

trousses

Toutes doublées differement.... c'était la petite surprise!

Tout est parti!! C'est très rassurant (et un peu valorisant!) .... alors je referais sûrement une petite vente avant la fête des Mères pour toutes celles qui voudraient des paillettess sans avoir le temps de se les coudre ....

 

Posté par Luette Esper à 21:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 décembre 2016

Marché de Noël? en préparation....

Cette année je me suis faite réquisitionnée (...bien volontairement) pour faire quelques pochettes pour alimenter le marché de Noël de Saint Ruf.

La date est confirmée: ce sera le 10/12....Il s'agirait de ne pas mollir.... J'ai les fournitures...bientôt les objets finis...la MAC va fumer!

marchedenoel

Posté par Luette Esper à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


01 décembre 2016

En Avent,

Un stress intense ces dernières 48 heures pour la Mini qui se demandait si sa mère aurai préparé ou pas un calendrier de l'Avent.....??? Et bien oui! Evidement que j'ai cogité pour leur préparer un nouveau calentdrier! Par contre, comme nous avons perdu en chemin la grande Biche, exilée à Paname... il a fallut repenser le calendrier des années précedentes... 

avent11

 

berlingots faits mains en papier standard, cousus à la machine; étiquettes Cultura

Je me contenterais pour l'instant de vous montrer l'esthetique ... de petits lecteurs curieux pourraient en apprendre trop ... avant la surprise.

Posté par Luette Esper à 12:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

30 novembre 2016

Les livres de l'été

Hum, ce blog ne se réveille que pour mes lectures.... heureusement que les préparatifs de Noël vont bientôt commencer! Il devrait reprendre des couleurs....

livresete16

 

* Une odeur de gingembre****: En 1903, Mary Mackenzie embarque pour la Chine où elle doit épouser l'attaché militaire britannique auquel elle a été promise. Fascinée par la vie de Pékin au lendemain de la Révolte des Boxers, Mary affiche une curiosité d'esprit rapidement désapprouvée par la communauté des Européens (la visite auprès de l'Impératrice Tseu Hi est très bien rendue). Une liaison avec un officier japonnais dont elle attend un enfant la metttra définitivement au ban de la société. Rejetée par son mari, Mary fuira au Japon dans des conditions dramatiques. Cette fresque s'étale de 1900 à Pearl Harbor: assez documentée avec un style très vivant! On est Mary! J'ai adoré! Mon "best" de l'été.

 

* Americanah ***: La jeune Ifemelu quitte le Nigéria pour aller faire ses études à Philadelphie. Elle laisse derrière elle son grand amour, Obinze, éternel admirateur de l’Amérique, qui compte bien la rejoindre. Mais comment rester soi lorsqu’on change de pays, et lorsque la couleur de votre peau prend un sens et une importance que vous ne lui aviez jamais donnés ? Le récit est très bien mené et permet de se plonger dans la vie quotidienne d'une personne noire aux US; mais aussi de comment aborder le retour après un séjour qui vous a forcément changée et des gens restés sur place qui portent aussi sur vous un regard different.

 

* Extremement fort & incroyablement près ***: Oskar, 9 ans, est surdoué, ultrasensible, fan des Beatles. Son père est mort dans les attentats du World Trade Center en lui laissant une clé. Persuadé qu'elle expliquera cette disparîtion injuste, le garçon recherche la serrure qui lui correspond. Sa quête l'entraîne aux quatre coins de New York où règne un climat délétère de l'après 11 septembre. un ouvrage absolument pas larmoyantmais avec une écriture particulière, très originale; si on est prêt à se laisser emporter, l'auteur vous transporte....J'ai d'ailleurs mis dans ma liste "tout est illuminé"....A suivre.

 

* L'amie prodigieuse **: Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu'elles soient douées pour les études, ce n'est pas la voie qui leur est promise. Lila abandonne l'école pour travailler dans l'échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des 2 amies se croisent et s'éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ebullition, au moment du boom économique de l'Italie. Je lirais certainement les tome 2 et 3 .... (sortie en poche pour le tome 2 en janvier 2017)!

 

* Ta deuxième vie commence quand tu comprends...*: Camille , 38 ans a tout pour être heureurse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts? Tout ce qu'elle veut c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps. A travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves.... Mouais.... tout était dans le titre! Attendez au moins qu'il sorte en poche....

 

* Vi : J'avais adoré Ru, son précedent ouvrage. Vi est decevant ; beaucoup moins enlevé et riche de la double culture vietnamienne "choquée" aux us et coutumes canadiens! Lisez Ru!

Bientôt les livres du dernier trimestre! Et vous? Vos coups de coeur?

Posté par Luette Esper à 16:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 août 2016

les livres de 2016

Déjà un semestre de passé....

 

livres2016

 

La perle ***: Kino, jeune pécheur, va par hasard trouver la plus grosse perle du monde. Mais cette pêche miraculeuse va plutôt être source de tourments, de drames pour lui et sa famille. Un petit livre très percutant sur la destinée et la difficulté (l'impossibilité?) d'en sortir! Vraiment un excellent moment (...et avis partagé par Mini-King, qui avait bien voulu le lire pour enrichir son bac de français!).

 

L'héritière ***: Copenhague: à l'approche des fêtes, Charlotte Damgaard, 35 ans, mère de 2 enfants, s'apprête à suivre son mari en Afrique. Mais l'appel du Premier Ministre pour lui proposer le Ministère de l'Environnement, vient tout chambouler. C'est une opportunité que cette militante écologiste ne peut refuser, mais un choix lourd de conséquences. Au coeur du gouvernement, Charlotte connaît une ascension fulgurante qui l'expose aux intrigues et aux scandales médiatiques. C'est la chronique haletante d'une femme au pouvoir et bien décidée à se battre jusqu'au bout pour ses idées. Je crois que cette saga (3 tomes) ont inspiré la série Borgen. Très interressant. Je lirais certainement le second tome. 

 

En attendant Bojangles ***: Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur "Mr Bojangles" de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand poiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entrainer dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour pourtant, elle va trop loin. Père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom. La surprise littéraire de l'année 2016! Encore merci Claire de me l'avoir offert! Une excellente lecture: la folie vue par le filtre de l'amour, d'une poésie folle.

 

Quatre murs **: Le père meurt. Das la maison familiale, entre les quatre enfants, pèse la question de l'héritage. Deux après on ne se parle plus. La mère insiste pourtant, et la fraterie se retrouve en Grèce, leur pays d'origine. Ce voyage va raviver le passé dissonant de leurs relations. Comment en sont-ils arrivés là, eux qui étaient tout les uns pour les autres? .... Et bien parce que les secrets, malgé le temps, créent des sillons puissants pour séparer les familles. Pas mal. 

49 ans et demi * : Victoire veut réinventer sa vie, échapper à son destin. Mais elle est proche de ses 50 ans avec toutes ses interrogations sur le temps qui passe, le temps qui reste. Cette moitié de vie qu'il ne faut pas louper... Hum, une histoire cousue de fil blanc avec ses pseudo-precepts de developpement personnel. Je l'avais acheté pour une amie qui fêtait ses 50 ans. J'ai bien fait de le lire avant ...etde  ne pas lui offrir!

 

Le maître du Haut chateau°°: 1948, fin de la Seconde Guerre mondiale et capitulation des Alliés. 20 ans plus tard, dans les Etats-Pacifiques d'Amérique sous domination nippone, la vie a repris son cours. L'occupant a apporté avec lui sa philosophie et son art de vivre. A San Francisco, le livre des Mutations est devenu un guide spirituel pour de nombreux américains. Tandis qu'un autre livre, qu'on s'échange sous le manteau, fait également beaucoup parlé de lui: le Poids de la sauterelle raconte un monde où les Alliés, en 1945, auraient gagné la Seconde guerre mondiale... Conseillé par l'un des professeurs de français de Mini-King, je lui avais bien sûr acheté. Il a beaucoup aimé. Et moi? Et bien c'est rare, mais je dois confesser que ... je n'ai rien compris! Oui, le principe de l'uchronie est intéressant mais jusqu'au bout je me suis attendue à une chute...Et rien! Bon pitié! si quelqu'un a aimé, qu'il m'explique en quoi ce livre est génial. 

Voilà! A notre retour de Thaïlande, les livres de l'été! Et vous ? Des suggestions pour le second semestre?

Posté par Luette Esper à 23:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2016

le nouveau cocktail de l'été!

La maison est plutôt accueillante avec les animaux: chats (le nôtre mais aussi ceux des voisins), tortue, poissons ,grenouilles ..... mais les moustiques ne sont pas nos amis ....grrr.

Heureusement Malika nous a sauvé!

Voici le nouveau cocktail qui trône sur nos tables de chevet:

cocktail

Quelques gouttes de chaque dans une coupelle (l'eucalyptus citronné est infâme; en général j'ai la main un peu plus légère...)

Adieu, les bombes ou prises toxiques!! Que du naturel, Madame..... Et plus un seul moustique qui vient nous bzzzz dans l'oreille la nuit...

Le pied!

Posté par Luette Esper à 09:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 juillet 2016

Fratenal tWins!

Hum ces 2 mois ont filé, filé....mais je reprends le fil avec quelques réalisations....

Et oui, la famille s'agrandit!! Ma petite attention de l'Avent (oui, je sais je suis trèèès en avance!) pour la granDe BiChe était un ViBi de soirée! Il fallait bien sûr que je fasse un essai d'abord. 

Je vous présente donc les 2 petits derniers arrivés à la maison: les Micro-VB.

 

twins

Alors voilà un petit gris (le test), qui a en fait un format idéal pour le festival (testé et approuvé au mois de juillet), car il se loge au fond de mon panier de vélo très discrétement

... et le petit noir pour les petites soirées place Crillon (et bientôt celles du Palais de Tokyo) pour la grande Biche!

Posté par Luette Esper à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,